Conducteur étranger en France : que faut-il savoir sur le permis de conduire ?

Il est tout à fait possible pour certains étrangers de conduire en France avec leur permis de conduire étranger. Toutefois, les conducteurs étrangers sont soumis au Code de la route français ainsi qu'à la législation régissant la sécurité routière.

Lors de leur séjour sur le territoire français, ils disposent désormais d'un permis à points virtuel. De ce fait, un conducteur étranger peut perdre des points ou écoper d'une amende s'il enfreint les règles de circulation. Par ailleurs, au bout d'un certain temps, certains ressortissants étrangers doivent obtenir un permis de conduire à points français. Zoom sur les informations à savoir.

Qui peut conduire en France ?

En principe, tout étranger peut conduire en France avec un permis étranger. Toutefois, il doit être muni également d'un permis international ou d'une traduction française. De leur côté, les citoyens européens peuvent conduire avec un permis étranger grâce à des accords entre pays membres.

Ainsi, si vous possédez un permis de conduire d'un État membre de l'Union Européenne ou de l'Espace économique européen, ou de la Suisse, vous pouvez utiliser votre permis en France indéfiniment. Tous les autres étrangers doivent obtenir un permis de conduire français dans les 12 premiers mois qui suivent leur arrivée. Les permis de conduire étrangers sont invalides un an à compter de la date de résidence.

En outre, il faut savoir que tout étranger majeur et titulaire d'un permis de conduire valide peut conduire en France pendant au moins un an après son arrivée. Les jeunes conducteurs titulaires d'un permis dans leur pays d'origine ne peuvent pas conduire en France avant l'âge de 18 ans.

Par ailleurs, à moins que vous ne soyez originaire de l'UE, de l'EEE, ou de Suisse, la plupart des étrangers ne peuvent utiliser un permis de conduire étranger en France pendant la première année qu'après avoir obtenu le titre de séjour. Avant cela, vous devez obtenir un permis à points soit en échangeant votre permis étranger, soit en passant le permis de conduire français.

Les conditions pour qu'un permis étranger soit reconnu dans l'Hexagone

Afin qu'un permis de conduire soit reconnu en France, les conditions suivantes doivent être remplies :

  • Le permis de conduire doit être actuellement valide.
  • Il doit être utilisé conformément aux instructions médicales figurant sur la licence (par exemple, port obligatoire de lunettes).
  • Le titulaire du permis doit être au-dessus de l'âge légal de conduite (au moins 18 ans pour un permis « B »).
  • Le permis doit toujours être valide dans le pays de délivrance (c'est-à-dire non suspendue, non révoquée, pas de restrictions d'utilisation).

Que faut-il savoir sur le permis de conduire des travailleurs et résidents permanents ?

En cas de longs séjours, la conduite en France avec un permis étranger est autorisée pendant un an maximum après la date d'entrée en France ou la délivrance du titre de séjour.

Après la première année, deux possibilités s'offrent aux étrangers :

  • Échangez leur permis étranger contre un permis français : cette option n'est valable que si le pays du ressortissant étranger a un accord avec la France.
  • Obtenir un permis à points français : si votre pays n'a pas d'accord valable avec la France, vous devrez obtenir un permis de conduire. Pour cela, vous devrez passer un examen théorique et un examen pratique.

Il est important d'avoir une situation régularisée une fois le délai expiré, car les amendes peuvent dépasser les 10 000 €. Sans compter les problèmes juridiques en cas d'accident.

© 2022 - Moniteur auto école 
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement !